Qu’est-ce que le PLU ?

Le Plan Local d’Urbanisme ou PLU est  est le document de planification de l’urbanisme communal ou intercommunal. Il remplace depuis la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 le plan d’occupation des sols (POS). Une présentation générale du PLU est disponible sur l’encyclopédie Wikipedia. Le renouvellement du PLU est une étape très importante de la vie d’une commune qui l’engage pour les années à venir et influence fortement l’évolution de sa physionomie, tant sur le plan visuel, qu’économique et sociologique. A titre d’exemple, c’est sur la base de la conformité au POS (futur PLU) que l’ACN (alors AHCN) a pu faire annuler plusieurs projets de construction immobilières pharaoniques qui auraient défiguré le coteau.

Depuis sa création, l’ACN est consultée lors du renouvellement du POS et sera consultée pour le renouvellement du PLU qui le remplace. A l’heure actuelle, nous attendons les premiers éléments en provenance de la mairie.

Nous vous tiendrons informé de l’évolution de ce dossier.

One thought on “Qu’est-ce que le PLU ?

  1. Projet de modification du PLU
    Les paragraphes 3 et 5 constituent une dénaturation complète du POS 2001, dans le sens d’une densification accrue.
    Paragraphe 3 : suppression de l’obligation de recul de 5m par rapport à la rue pour les grandes opérations immobilières

    Sous prétexte d’alignement des façades, et de favoriser le commerce, on va créer des rues « canyons ». Imaginer la grande rue entre le garage Peugeot et le laboratoire d’analyse médicale sans le recul de 5m, recul où ont été crées des espaces verts , privatifs ou parties communes, bien agréables, y compris pour les logements du rez de chaussée. Et cela n’empêche pas les commerces, comme la Maison de Valérie.

    Paragraphe 5 : obligation de respecter au moins 30% de surface en pleine terre

    Là encore , il s’agit de densifier, en supprimant l’obligation d’avoir 30% de terrain en pleine terre, soit-disant pour favoriser le commerce. Il sera facile au promoteur de déposer une demande de permis de construire comportant des locaux commerciaux en pied d’immeuble, et une fois la construction réalisée, de modifier l’affectation de ces locaux.

    Ces deux paragraphes, noyés dans d‘autres projets plus localisés et peut-être plus mineurs, dénaturent totalement le PLU 2001. Il ne s’agit donc pas de légères modifications du PLU, mais bien d’un profond changement, en vue de bétonner encore davantage.
    Il faut s’y opposer fermement, pas seulement pour le Coteau, mais pour tout NOgent.

Laisser un commentaire