Bouygues Telecom attaque la ville, la mairie ignore les associations

La  mairie de Nogent a informé jeudi soir l’ACN, lors de la réunion du Comité environnement, que Bouygues Telecom avait attaqué sa décision d’annuler la déclaration de travaux prise par le maire en juillet dernier. Nous avons également appris à cette occasion que le Tribunal administratif de Melun avait donné raison à l’opérateur par une décision rendue le 1er septembre 2006. N’ayant pas été informée par la mairie, l’ACN n’a pas pu intervenir devant le tribunal.

Le 13 juillet 2006, le maire, à la grande satisfaction des parents d’élèves, des habitants du coteau, et de l’ACN avait retiré l’autorisation de travaux à Bouygues Telecom alors que l’opérateur s’apprêtait à installer les antennes. Après plus de deux ans de controverses et d’émoi généralisé, cette décision semblait marquer un tournant dans ce dossier.

La déception et l’amertume sont donc immenses après l’annonce surprise faite par la mairie au cours de la réunion du Comité environnement. Concrètement, la décision du Tribunal autorise Bouygues Telecom à reprendre les travaux.

Il convient de souligner que la mairie n’a pas jugé nécessaire d’informer l’ACN de l’existence de cette procédure et qu’elle a attendu deux semaines pour          nous faire connaître la décision du tribunal. Cette absence d’information nous a placé dans l’impossibilité d’agir dans cette procédure.

Pourtant, notre association avait certainement qualité pour intervenir dans cette instance aux cotés de la mairie dans le but d’assurer une information complète du Tribunal et d’instaurer un débat véritablement contradictoire.

Nous ne pouvons que déplorer le silence assourdissant qui a entouré cette procédure. Encore sous le choc de cette réunion, nous nous posons les questions suivantes :

  • Pourquoi avoir attendu la réunion du Comité environnement de la ville pour nous informer de l’existence de cette procédure amorcée voici 6 semaines par l’opérateur ?
  • Pourquoi avoir attendu 14 jours pour nous informer de la décision du tribunal ?
  • Pourquoi avoir encore repoussé d’une semaine la réunion qui était prévue avant la journée des associations ?
  • Comment l’ACN doit-elle interpréter cette situation où une mairie l’empêche d’agir dans l’intérêt des nogentais en ne lui communiquant pas des informations d’une telle importance  ? 
  • A qui profite cette rétention d’information d’une durée de six semaines ?

Nous avons donc écrit ce jour au Maire de Nogent pour avoir accès aux différentes écritures et savoir si la mairie a fait appel ou va faire appel de cette décision (voir le courrier). La date butoir est le 21 septembre 2006.

Rappelons que dans le difficile débat relatif aux stations de téléphonie mobile, les parents d’élèves, les habitants du coteau et l’ACN se prévalent du principe de précaution pour s’opposer à l’installation de stations-relais en plein centre du groupe scolaire Val de beauté ainsi que du non-respect de la charte de bonne conduite et particulièrement son article 5.

Un conseil de l’ACN va se réunir dans les tous prochains jours pour envisager les actions à mener.

7 commentaires sur “Bouygues Telecom attaque la ville, la mairie ignore les associations

  1. la mairie si elle le veut a des moyens de se défendre , a t elle été informée
    de tous les risques ? avez vous été informé de tous les risques certainement pas car on a du comme d’habitude lui
    cacher les risques en matière de compatibilté electromagnétique.

    de ce fait il y a tromperie aggravé et publicité mensongere car aucun document
    n’a signalé ce risque.

    tromperie aggravée
    http://next-up.org/forum/viewtopic.php?t=103

    publicité mensongere
    http://next-up.org/forum/viewtopic.php?t=104

    Une menace de contre attaque devant les tribunaux civil par la mairie ou une associationpour tromperie aggravée devrait
    calmer l’opérateur et l’inciter a la concertation.

  2. Pour une nouvelle, elle est de taille… Dans le monde
    industriel on parle d’entente illicite, ici je parlerais
    volontiers de connivence entre le Maire de Nogent et
    Bouygues. Depuis le début, le Maire n’en a que foutre de
    cette affaire d’antennes et des soucis de ces
    concitoyens. Par contre, on peut se demander s’il n’a
    pas des intérêts à soutenir Bouygues.

  3. J’ose espérer que Mr Martin, maire de Nogent, fera appel.
    Ne pas le faire serait impardonnable pour les riverains et
    les parents d’élèves.

  4. les politiques en ont marre de ce que font certaines asociations sur internet… c’est dans la presse sérieuse récente

  5. Attention, les élections approchent et les problèmes de santé publique dû aux antennes relais de téléphonie mobile, non prisent en compte par le Maire,
    risque de peser lourd dans la balance lors du vote des Nogentais ; c’est en tous cas se que m’ont dit de nombreux parents qui constate l’inertie de JP Martin
    face à la situation. Quoi qu’il en soit, vous pouvez compter sur mon soutient et ma présence pour des actions allant dans le sens du respect de la charte de bonne conduite.

  6. Pour répondre au commentaire N°4, je dirai : heureusement qu’il existe des Associations apolitiques respectueuses d’une certaine éthique pour faire contre poids face à des politiciens qui agissent souvent quand il est déjà trop tard. L’exemple de l’amiante n’a pas servi…

  7. Pourquoi la Mairie de Nogent ne prend-elle pas un arrêté comme le Maire de ST Maure ? Lorsqu’un maire veut, il peut ! Il faut donc croire que M. Martin n’a que faire de la santé des 2000 élèves de Val de Beauté  … Merci à l’équipe de l’ACN qui élargie ses actions au delà du côteau

Laisser un commentaire