Les antennes-relais sont posées

 
Eh bien voilà, c’est fait. Comme vous pouvez le voir sur cette photo prise ce matin, un des mâts d’antennes est posé.
Et cela grâce ou plutôt à cause du grutage sauvage de Bouygues Telecom d’août 2005 réalisé en violation des accords pris lors de la réunion de juin 2005 en Préfecture.
 
Le maire est maintenant seul face à ses responsabilités, n’ayant pas jugé utile d’informer notre association en temps utile du recours de l’opérateur. Aujourd’hui nous en voyons les conséquences.
 
Comme annoncé hier soir et encore plus déterminé face aux événements, une délégation de l’ACN se prépare à distribuer au conseil municipal de ce soir, un courrier aux élus, afin de demander la promulgation d’un arrêté municipal pour stopper les travaux , protéger les sites sensibles et faire respecter la charte signée avec les opérateurs. 
 
Plus d’une centaine de maire ont recours à des arrêtés pour mieux protéger leurs administrés. Pourquoi pas notre maire?
 
Pour rappel, et comme le montre la photo sans aucune ambiguÏté, laisseriez-vous votre fils ou votre fille dans les buts de Handball du stade Christian Marty? De plus qui se préoccupe de la locataire du troisième étage (celle qui témoigne de son inquiétude dans le reportage de France 3) et dont la cuisine est distante de moins de 3 mètres des antennes?
 
Il est encore temps de réagir et d’envoyer un message clair à l’opérateur, au maire, au Préfet, pour dire que nous refusons le total manque de respect et de loyauté de l’opérateur dans la concertation mise en place jusqu’à ce jour.
 
Nous prendrons une initiative dans les tous prochains jours. Entre temps nous comptons sur les adhérents et sympathisants de l’ACN et sur les parents d’élèves pour commencer à se mobiliser.
 

10 commentaires sur “Les antennes-relais sont posées

  1. C’est la mort dans l’âme que je dévcouvre ce triste spectacle. La mobilisation doit continuer et je vous assure de ma plein engagement à vo côtés dans cet combat.

  2. Dès lors que le maire n’avait pas tenu ses engagements, il était clair qu’il allait faire tout ce qu’il fallait pour que les antennes soient posées en trouvant un paravent pour dire qu’il n’y était pour rien. Je suis avec vous pour traiter de ce problème.
    F. TEXIER

  3. Comme prévu, nous continuons de soutenir,
    évidemment. Ce soir, impossible ( réunion )
    mais nous serons le maximum possible
    samedi, je m’occupe de rassembler ceux
    des nôtres.
    Courage et amitiès à tous

  4. La FCPE de Champigny (groupe scolaire du Tremblay) également préoccupée par le
    fleurissement des antennes relais soutient votre action.
    Bon courage à tous.

  5. Il est regrettable qu’aucune négociation ne soit possible avec les opérateurs téléphoniques.
    Le passage en force de Bouygues ne va à mon avis régler aucun problème,
    mais au contraire renforcer la mobilisation de tous les riverains et citoyens concernés.

    Dominique

  6. Nous ferons enlever ces antennes et n’accepterons jamais que nos enfants puissent se trouver en danger …
    De plus en plus de personnes deviennent adhérents de l’ACN et le bouche à oreilles continue à faire son chemin ; avec eux, nous nous battrons jusqu’au bout.
    Merci à toute l’équipe qui consacre autant de temps pour la collectivité.

  7. mail envoyé à la mairie de Nogent ce jour:

    À:
    Objet: Antennes Relais Ecole Val de beauté
    Date: mercredi 4 octobre 2006 00:12

    Monsieur le Maire,

    Je pensais que cette affaire d’antennes était définitivement terminée, depuis la (bonne) décision prise par la mairie cet été de retirer l’autorisation de travaux à Bouygues. Aujourd’hui ces antennes sont installées… Et c’est proprement scandaleux.

    Je déplore que la mairie n’ait pas à cette occasion prévenu les associations et les riverains de ce retournement de situation.
    Je compte sur vous et votre équipe municipale pour s’opposer par tous les moyens à l’installation de ces antennes.

    J’espère que vous êtes conscient que ce type de sujet est au coeur des préoccupations des familles, et qu’une issue négative dans ce dossier mettrait directement en cause vos compétences à défendre les intérêts de vos plus jeunes nogentais.

  8. J’attends de notre maire la concrétisation des ses engagements du 10 juillet 2006 ,ainsi que le magazine de Nogent no 34, le relate page 25 .

  9. Quel plaisir de voir toutes ces manifestations de sympathie et de soutien.
    C’est bien !
    Ce qui serait formidable, c’est que le rassemblement de samedi soit un vrai rassemblement.
    C’est bien de manisfester son indignation via le site, mais samedi prochain, il faut être nombreux.
    Alors ne comptez pas sur les autres pour s’exprimer à votre place, venez en personne (la place de la mairie peut contenir pas mal de monde).
    Prenez vos gosses, vos petites laines, vos caddies et autres paniers de marché, faites vous au passage une petite banderolle, un petit panneau, enfin bref, venez livrer votre message en personne, de façon courtoise mais ferme.
    Il y des bancs pour s’asseoir, des jeux pour les mômes et des bistrots pas loin, que demande le peuple !
    La plupart des locataires du 92 rue François Rolland (dont je fais partie) ne manqueront pas cette occasion.
    L’humour et la bonne humeur étant reconnus comme des armes d’une efficacité redoutable, habillez-vous de vos plus beaux sourires et rendez-vous samedi à 10h.

  10. J’espere que tous va bien. Je travaillais en 1982 a la BFK.
    Courage a tous!
    -George

Laisser un commentaire