A quoi sert une association ?

Pour ceux qui se posent la question, il suffit de regarder le dictionnaire : c’est une notion très ancienne qui a traversé les siècles, c’est même un des aspects les plus profonds d’une société. C’est un des composants qui a participé à l’évolution de la société dans son sens le plus large (en Grèce antique par exemple).

Il s’agit simplement de se réunir avec un but commun. La notion de réunion, de regroupement, est nécessaire, notion de mise en commun, d’échange, de relation, avec un but précis qui apparaît d’une façon constante.

La notion de "but commun" à atteindre est également essentielle. Elle implique la construction d’une volonté exprimée par le groupe. Pas d’envie de se regrouper, pas d’objectif commun, pas d’association. Chacun pour soi: moi chez moi et l’ailleurs ne me concerne pas.

Alors apparaît un paradoxe: si cette volonté apparaît au grand jour, par sa présence et ses actions, l’image qu’elle va donner risque de se détériorer , se réduire, s’orienter, bref, de s’appauvrir. 

On dira de cette action qu’elle sera "politisée".

BEURK! Voilà le mot tabou lâché ! Non. Pas moi ! Pas ça ! Je suis "apolitique" et je veux le rester !

Pourquoi cette crainte chronique ?

Le terme de "politique" veut dire aussi "adroit", "usant de détours habiles", d’où cette dérive qui peu à peu a donné un sens douteux à ce terme pour beaucoup d’entre nous.

Or ce mot n’a rien d’injurieux: pour qui ne saurait pas, il vient du mot grec "polis" qui veut dire "ville" (par exemple :  Constantinopolis la ville de Constantin).

Le mot "politique", c’est tout simplement un mot qui s’applique à la gestion de la Cité. "L’Art de gouverner", comme dit le dictionnaire.  

Donc, se grouper pour participer au bien-être d’une commune sera forcément un acte politique au sens premier du terme, et semble compatible avec les buts d’une association comme la nôtre.

Nous pensons qu’il suffit de savoir de quoi on parle, comment on agit, et surtout pourquoi on agit pour revenir au sens premier, le vrai.

Une association peut très bien se prévaloir du premier sens. Pourquoi aurait-elle peur de ce mot ?

Fred.

4 commentaires sur “A quoi sert une association ?

  1. « Pourquoi aurait-elle peur de ce mot ? » Peut-être parce que les élections municipales auront lieu dans un an.
    Et si le maire en place mène une « politique » qui néglige totalement l’environnement locale que la dite association a pour but de défendre ? Alors, et plus que jamais en période électorale, certains (proches de la mairie) diront que cette association est « politisée » pour peu qu’elle médiatise ses actions.
    La meilleure réponse sera certainement de continuer de défendre nos convictions environnementales et de ne surtout pas déborder sur d’autres thèmes de la campagne électorale qui s’annonce.

  2. Ce seront toujours les plus politiques de tous bords, au mauvais sens du terme
    (par opposition à ceux qui portent une vision politique cohérente et sincère)
    qui accusent les associations d’être politiques dès que leur action cesse de leur servir de faire valoir pour leur poser des problèmes ou de s’opposer à leurs choix.

  3. Je partage, comme souvent, l’avis de Fred. La politique, ce n’est pas sale, même si certains politiciens la salissent. Dans la vidéo suivante:
    http://video.google.fr/videoplay?docid=-8996055986353195886
    une question environnementale sur ce que nous , les coteaunogentais, sommes amenés à mettre dans notre assiette, illustre une interrogation sur l’application – ou plutôt la non application – politique du principe de précaution. Bon appétit, Messieurs, ô ministres intègres…..

  4. Comparé à la soit disant Association Bien vivre à Nogent, y’a pas photo…

    Une association impartiale qui représente un groupe de personnes sans bosser pour quelqu’un d’autre est pour moi une véritable association représentative des citoyens.

    En revanche, je me demande en quoi une association qui bosse pour des politiques, lobbys, boîtes, etc, serait légitime…!

Laisser un commentaire