Le maire n’est pas content, nous non plus !

En réponse à l’article de Caroline qui faisait suite à la visite du maire aux locataires du 92, rue François Rolland au sujet des antennes-relais, le maire a laissé un commentaire sur ce site dont voici le texte:
"Bien cordialement relève avant tout de la politesse et rien d’autre… je constate qu’elle est loin d’être partagée.
Votre message désagréable, Madame Caroline NOUE, prouve que même lorsqu’on souhaite écouter et informer on peut être critiqué. ça n’est pas par de telles réactions, chère madame, que vous me faciliterez la tâche surtout lorsque le maire n’a pas à sa disposition une réglementation précise. Je travaille actuellement à une nouvelle charte. Il était pour moi important d’entendre vos arguments…
En final, c’est plus à moi de considérer que vous et quelques autres me prenez pour “un imbécile” en jetant l’anathème sur toutes mes actions."
Ce qui appelle la réponse suivante de ma part, au nom du Conseil de l’ACN:
 
Je ne partage pas votre avis sur le fait que le message de Caroline soit désagréable. J’en veux pour preuve le premier article qu’elle a écrit sur votre venue au 92 rue François Rolland et où elle se félicite de votre démarche.
 
Elle est tout bonnement déçue et je la comprends. Pas un mot d’explication ou de soutien de votre part. D’ailleurs elle n’est pas la seule. En vous posant en victime et en laissant croire qu’elle (et sans doute l’ACN) jette "l’anathème sur toutes [vos] actions », vous oubliez votre part de responsabilité dans la situation actuelle et entre autre votre incapacité à avoir fait respecter la charte de bonne conduite.
 
Vous pouviez le faire tant pour le 92 rue François Rolland que pour les antennes près des groupes scolaires Paul Bert et Guy Moquet.
 
Vous n’avez pas de mots assez durs pour les nogentais mais vous êtes particulièrement avenant avec Bouygues Telecom qui a pourtant créé ce problème à Nogent. Où sont les courriers que vous leur avez écrit pour leur rappeler l’application de l’article 5 de la charte ? Pour vous indigner de leurs méthodes scandaleuses et brutales ? Pour leur faire part de l’opposition des riverains et des parents à leur projet et leur demander de trouver un autre site ? Pour les menacer de la prise d’un arrêté comme nous le demandons depuis plusieurs années maintenant et comme tant d’autres maires l’ont fait ?
 
Les nogentais sont des adultes qui n’ont pas besoin d’être rappelés à l’ordre par leur maire et qui attendent de lui d’être défendus face à un acteur extrêmement puissant, à tous points de vue. Ne vous étonnez pas si face à vos contradictions répétées, ils ne restent pas inertes.
 
Vous prétendez avoir besoin des arguments de Caroline. Mais vous les connaissez fort bien puisque depuis 3 ans vous les entendez à chaque nouvelle étape de ce dossier. Caroline est administratrice de l’ACN. Vous auriez d’ailleurs pu les entendre une fois de plus lors de la réunion en préfecture que vous avez préféré boycotter et où Caroline était présente.
 
Il n’est guère étonnant que les nogentais soient frustrés et mécontents de votre action sur ce dossier puisqu’à aucun moment vous n’avez été franchement de leur côté, que vous avez toujours soutenu l’opérateur et qu’à chaque occasion vous et votre équipe vous attachez à négliger leur point de vue et à les sermonner avec mécontentement.
 
Allez vous enfin vous opposer à la mise en service le 1er juin 2007 (comme l’a annoncé le Préfet dans sa médiation) de l’antenne à 3 mètres d’une locataire et à quelques mètres du groupe scolaire Val de Beauté et du stade Christian Marty ? Allez-vous mettre en place une zone d’exclusion autour des sites sensibles comme des centaines de maires le font aujourd’hui et comme le suggère Nicolas Sarkozy dans sa réponse à la présidente de Priartem ?
 
Allez-vous enfin jouer le jeu de la transparence et communiquer les résultats complets des mesures comme l’ACN vous le demande en application de la loi sur la transparence administrative confirmée par l’avis de la CADA ?
 
L’ACN a placé ce sujet important pour la santé des nogentais au centre du débat et constate qu’il est difficile de faire bouger les choses. Cela nous rappelle d’autres dossiers qui ont nécessité parfois des dizaines d’années pour qu’enfin des mesures d’information et de protection efficaces soient mises en place (tabac, amiante, etc).
 
 

4 commentaires sur “Le maire n’est pas content, nous non plus !

  1. je reviens surtout au même sujet : une pétition de tous les nogentais conscient des risques pour eux-mêmes et leurs enfants .
    « Vous » avez élu un maire qui se moque ouvertement de votre santé ,etc..

  2. Cher Monsieur Arazi,
    les minicipales sont pour dans un an, ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’annoncer la couleur, et de dire dès maintenant que vous entendez poser votre candidature pour remplacer Jacques-J.P. Martin en 2008 ?
    Cela aurait le mérite d’être clair, d’autant que vous avez l’habitude des prises de parole… Pas une seule réunion de quartier ou d’information ( sur l’A 86/ A4 par exemple) où vous ne monopolisiez le micro, de façon abusive et prétentieuse.
    Manifs, pétitions, tout l’arsenal des politiciens démontre votre ambition, et un manque d’esprit de dialogue qui laisse prévoir, si vous réussissiez, des lendemains qui déchantent pour les Nogentais… Précisez votre position, merci !!!

  3. Merci de ne pas devier du sujet.

    En toute honneteté, on ne peut qu etre décu des attermoiements de la mairie sur ce dossier

    Mais se battre contre la pose d’antennes relais devant une cour d’ecole n’est pas un programme municipal, c’est un acte citoyen.

    Merci donc d’eviter les amalgames et proces d’intentions ou autres rideaux de fumée.

    le problème des antennes est un sujet bien réel .. merci de ne pas en sortir et de proposer des solutions pratiques plutot que de vous livrer a des proces d’intentions ou autres diversions.

  4. Cher Monsieur Harland,

    Je suis surpris qu’à chaque fois que nous parlons du dossier des antennes-relais, la seule réponse que l’on m’oppose ( le maire dans son avant dernier commentaire et vous ici), c’est de faire de la politique.

    Je préfèrerais que l’on réponde aux questions que nous (ACN) posons.D’ailleurs vous m’aviez déjà écrit à ce sujet le 26 juin 2005 et je vous avais répondu le 6 juillet 2005.

    Vous avez parfaitement le droit de soutenir M. Martin. Cependant, de mon point de vue, il serait peut-être préférable, pour y parvenir vraiment, d’apporter des éléments constructifs et objectifs sur le fond des dossiers plutôt que ce genre de provocations inutiles.

    Franchement, il ne me semble pas nécessaire de vous livrer à ce genre d’excès, vous le savez bien. Vous-même, M. Martin et les nogentais méritent mieux que cela…

    Je reste tout à fait ouvert à discuter avec vous au fond des dossiers mais je vous remercierais d’éviter à l’avenir certains propos blessants. Nogent en a déjà plus que son lot. Je vous accorde bien volontiers le droit de ne pas partager mes idées, de ne pas m’apprécier mais je vous demande de me respecter et de respecter les lecteurs de ce site.

    Je respecte pour ma part vos idées (quoique, sur ce dossier, je ne les ai pas vraiment entendues) et vous êtes libre comme tout nogentais de venir les exprimer sur ce site. Je vous rappelle simplement qu’il y a une charte pour la publication des commentaires sur ce site, jetez-y un oeil avant d’écrire, la prochaine fois.

    Quant à votre remarque sur les réunions publiques à Nogent, elle illustre sans doute votre préférence pour les réunions où seule la pensée unique peut s’exprimer ouvertement.

    J’ai probablement une conception plus libérale de la liberté d’expression, qui considère qu’elle ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

Laisser un commentaire