En direct du conseil municipal d’hier soir

Quatre sujets importants,suivis par l’ACN, faisaient l’objet de délibérations hier soir. La plus attendue étant la discussion autour du nouveau protocole avec les opérateurs de téléphonie mobile.

  • Sur ce point pas de suspens, les 15 conseillers de la majorité municipale ont adopté la signature de ce nouveau texte. (Michel Romanet-Perroux,Jean-Luc Moretti,Bruno Morfin,Thérèse-Marie Thomé,Yves Dellmann,Loïck Nicolas,Mireille Miglio,Véronique Delannet,Jean-René Fontaine,Florence Fossé,Véronique Traisnel,Jean-Paul Lagille,Suzanne Senut,Evelyne Benoist, Lindi Guedy). Aucune objection ou même question posée. Toutefois il est à noter que seul le groupe majoritaire a voté pour. Le groupe PS Vert (3 élus) a voté contre, le groupe alliance pour Nogent (7 élus) n’a pas pris part au vote, les deux conseillères municipales proches de Marie-Anne Montchamp étaient absentes et enfin deux anciens élus en dissidence du groupe de Jacques Martin étaient aussi absents mais ne participent plus depuis deux ans aux conseils municipaux. Soit 14 élus.

Au préalable plusieurs conseillers municipaux d’opposition (Annie Lahmer, François Tonnelier, Estelle Debaecker, Nathalie Dubowsky) ont tenté, vainement vous l’avez compris, de demander un report de cette adoption pour qu’une véritable discussion est lieu. Peine perdue. Le maire allant jusqu’à demander l’adoption du protocole et proposant une discussion à venir. Mieux vaut en rire. Il est d’ailleurs fort à parier que nous aurons droit dans un prochain Nogent Magazine à un dithyrambique article sur le sujet (s’il n’est pas déjà rédigé) et ou cela ne vous étonnera pas, on ne donnera pas d’avis contradictoire. Jacques Heurthault a demandé au maire où en est le recours devant le conseil d’Etat fait par la mairie contre Bouygues Telecom. Aucune réponse de ce dernier.

Je vous livre mes premières réflexions :
– Les règles élémentaires de transparence et d’équité vis-à-vis des Nogentais, des associations et des élus qui les représentent ont été piétinées. Le compte-rendu de la commission environnement nous est tous parvenu la veille du conseil municipal. Il ne sera tenu aucun compte de notre rapport officiel sur le protocole (dixit Monsieur Moretti lors de son introduction). C’est donc le texte proposé qui sera adopté sans aucune modification. Il est d’ailleurs regrettable qu’aucun élu n’est proposé d’amendements à ce texte.

– Le mode de fonctionnement de la commission environnement est décrédibilisée et pour longtemps alors que de nombreux sujets tout aussi importants pour les Nogentais sont à venir et en particulier la décontamination de l’ancienne école Marie Curie.
– C’est donc, si rien n’est fait, un protocole entièrement rédigé par les opérateurs et à leur profit qui va régir les relations entre les Nogentais et ses mêmes opérateurs.

  • Second point, l’approbation de l’appel d’offres restreint du marché d’aménagement pour les travaux rue Carnot et Bauyn de Perreuse. Il l’a été à l’unanimité et les travaux doivent démarrer entre le 15 et le 30 octobre.
  • Troisième point, l’institution du permis de démolir et de la déclaration préalable de clôture dans le cadre de la réforme des autorisations de droit des sols. Les explications techniques fournies hier par le maire étant trop floues. Nous reviendrons sur ce point prochainement car il peut avoir des incidences sur des projets de démolition de maison (par exemple les maisons rue Emile Zola)
  • Quatrième et dernier point l’appel à candidature pour la requalification et l’aménagement du secteur Pavillon Baltard-gare RER A. Aucune discussion sur le fond du projet n’a eu lieu. François Tonnelier a juste fait remarquer que le « projet lui paraissait ambitieux ». Le maire a toutefois annoncé qu’aucune décision ne serait prise avant la nomination des élus issus des prochaines élections municipales. Nous en prenons acte. L’ACN a été retenue parmi les associations pour être membre du jury qui aura a statuer sur les projets d’architectes. Ce point sera débattu lors d’un prochain conseil.

13 commentaires sur “En direct du conseil municipal d’hier soir

  1. Je trouve assez facile de considérer regrettable que nous demandions des amendements. C’est tout la charte qui est à revoir, et c’est ce que nous avons demandé. J’ai demandé qu’entre autre soit décidé une distance minimale entre les établissements dits sensibles et les antennes. Ceci n’a pas été retenu.
    Un autre oubli. J’ai demandé que nous relançions nos députés sur le projet de loi qui semble être passé aux oubliettes.
    Comment faire fléchir le maire quand on est trois sur 35 à être contre ?

    Nous n’avons pas de baguette magique!!! Notre action se veut être complémentaire de la votre et je pense que les trois élus de gauche n’ont pas failli.

  2. Ce ne sont pas seulement les 15 conseillers présents qui ont voté, mais 20 en raison des pouvoirs qui leur avaient été confiés.
    Le maire n’avait pas le quorum necessaire pour déliberer avec les elus de la majorité, il suffisait que la gauche accepte de ne pas sieger et le maire n’aurait pas delibere du tout, mais vous avez pu remarquer que mme Lahmer ne souhaite pas gener le maire plus que ça…..

  3. désolée pour les fautes, mais quand on écrit le texte il passe sous la bande verte de droite. Impossible donc de se relire

  4. Demande d’explication de texte à Mme Lahmer :
    > A quelles « fautes » faites-vous allusion ?
    > Qu’est-ce que « cette bande verte de la droite » ?
    (moi qui pensais que votre « bande verte » se voulait de gauche…)
    19

  5. > J’apprend avec surprise que l’on peut « sècher » les conseils municipaux pendant plus de deux ans tout en gardant son titre de conseiller !!!
    Ces gens là n’ont aucun sens civique, qu’ils démissionnent, ils ne respectent pas leurs électeurs.
    > Une radiation d’office devrait intervenir.
    19

  6. Eh bien nous renverrons JP Martin pantoufler chez ses chers amis du consortium BTP-TV-TELECOM…(Bouygues pour être plus clair)…:o)

    Reste a savoir par qui le remplacer….

    Je n’ai pas gardé un excellent souvenir des années Debaecker qui pechaient aussi par un certain autoritarisme et un amour effréné du béton en dépit des promesses faites quand elle avait « tombé » Nungesser….. mais tout le monde peut évoluer et les echecs y aident beaucoup donc…

    quand a la gauche, s’il est vrai qu’il eut suffit que les 3 conseillers refusent de sieger pour que le Maire n’ai pas le quorum, c’est vraiment triste … et révélateur…

  7. Bonsoir,
    On a bien compris mardi soir que Mr Martin, fort de sa majorité silencieuse et toute dévouée peut faire CE QU’IL VEUT à Nogent sur Marne.
    Alors arrêtons de casser du sucre sur le dos des seuls 3 Conseillers qui ont vainement tenté d’élever le débat. Ils ont au moins eu le mérite de dénoncer clairement un accord fait pour et par les opérateurs.
    Madame Debaecker, nous avons bien compris que vous n’appréciez ni notre Maire, ni Madame Lahmer et c’est votre droit, mais là n’est pas le propos.
    Quant aux Conseillers qui n’ont pas moufté un seul instant à propos de cette carricature de protocole… c’est triste, car je ne doute pas qu’individuellement ce sont certainement des personnes tout à fait sensées et respectables. J’aurais seulement aimé entendre le son de leur voix, mais rien, leur silence collectif était vraiment assoudissant.

  8. Je sais bien qe l’on me taxe de droite depuis des années (grace aux amabilités de l’ancienne Maire). Ceci m’est complètement égal, je sais où je me retrouve, et comme par hasard on me taxe trop de gauche au PS. Cest ça la vie des politiques. Et c’est bien pour cette raison que je laisse la place à celles et ceux qui se sentent plus forts. Je ne mets aucun affect en politique et tout ceci me passe au desus de la tête. J’ai pendant tout le conseil compté le nombre d’élus afin d’effectivement jouer le quorum. La droite était suffisante. Il fallait rester et essayer de renouer le débat. Impossible…. il serait bien qu’un jour les uns et les autres s’intéressent aux faits et non pas aux rumeurs. Je pense que l’opposition est là pour défendre des interrêts et non pas pour faire de l’obstruction systématique. Je souhaiterai qu’un jour toutes ce personnes qui aiment à écouter les uns et les autres viennent au conseil. Ils verront combien la vie d’opposant est fatiguante. Nous avons un boulot, des enfants, une vie et nous donnons du temps à notre activité d’élus. sans indemnité. Il me semble que de tems en temps, il serait bien d’admettre que même si nous avons choisi et que nous n’avons pas à nous plaindre, notre statut n’est pas si simple. ça demande des heures et des heures de travail de contacts, d’aides etc. Et pour info pour une mère célibataire c’est encore plus difficile. J’ai voulu bien souvent arrêter, mais il me semblait important d’aller jusqu’au bout du mandat par respect des électeurs.
    Je crois en les combats que j’ai mené avec d’autres sur cette ville. Personne n’est parfait, mais je crois profondément que quand on a des convictions il faut se battre. On peut me repprocher baucoup de choses, mais je sais que je peux chaque matin ne pas avoir honte de ce qu’ai pu faire la vieille. Ceci me permet de continuer à avancer dans un monde où le pouvoir est celui de l’argent. Pour finir, les trois élus de gauche, sont là alors qu’ils savaient qu’ils ne pouvaient avoir le pouvoir!!!! Nous nous présentons devant les électeurs uniquement par conviction. Les miennes sont écologistes et humanistes, je vous invite à aller sur le site du Maire du 2e avec lequel je travaille pour savoir où je me situe dans cette société. Il est tant facile de couper des têtes pour qu’elles ne puissent pas exister !!!! je n’aime pas le pouvoir, j’aime l’ombre. Les politiques ont trop d’égo et souvent trop de mépris pour leurs citoyens. Je préfère rester dans ce que j’aime, à savoir aider les personne intègres à s’en sortir.

    Ceci était un coup de gueule car j’en ai ras le bol de ces procès d’intention.

  9. J’entends bien les difficultés qu’il y a à être dans l’opposition et particulièrement à Nogent. Toutefois il me semble urgent de revenir à l’essentiel. Cela n’a rien à voir avec la droite ou la gauche si Jacques Martin est incapable de résister aux pressions de Bouygues Telecom et des opérateurs de téléphonie mobile. Force est aussi de constater qu’en terme de mobilisation, il n y a que l’ACN qui se bouge. Cette question transcende pourtant les clivages politiques.
    Nous avons écrit officiellement à tous les conseillers municipaux ce lundi 24 sept. Nous n’avons, à ce jour, reçu aucune réponse officielle. Les commentaires postés sur le site par des élus sont les bienvenus, mais bien que publiques, ils ne me semblent pas destinés à remplacer des réponses structurées et politiquement engageantes. Pour aller dans ce sens, nous souhaiterions connaître la position de l’Alliance pour Nogent ainsi que de ses élus. Car comment comprenez-vous le fait que ceux-ci n’aient pas pris part au vote. J’aimerais bien avoir une « explication de vote ». Ainsi bien entendu, que celles de tous les autres.
    Lors de ce conseil, aucun élu n’a cité une seule fois ni le nom d’une des associations ayant signé le communiqué de presse national paru aussi ce lundi, ni cet élément essentiel de son contenu. Pour rappel ce que nous écrivions:« Les associations signataires (Priartem, Agir pour l’Environnement, ACN) de ce communiqué contestent vigoureusement la pertinence de ce projet d’accord qui – et c’est une première en France – marque un recul par rapport à la situation antérieure. Elles alertent l’ensemble des conseillers municipaux de Nogent sur Marne quant à la publicité désastreuse pour leur ville si ce texte devait être adopté. En effet, Nogent sur Marne serait alors citée en exemple par les opérateurs devant les médias. Mais les associations nationales de protection de l’environnement impliquées dans ce dossier le dénonceraient avec autant de fermeté et de publicité comme l’exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire, tant sur le fond que sur la forme (absence de dialogue et de transparence avec les associations). ».
    Le maire vient, en faisant adopter mardi ce texte, de piétiner la transparence et la concertation au profit des opérateurs et de discréditer, et pour longtemps, la commission environnement. C’est sa responsabilité.
    Dans les tous prochains jours, les antennes-relais vont être activées au 92 rue François Rolland à moins de 5 mètres d’une locataire, en plein centre du groupe scolaire Val de Beauté et sans que Bouygues Telecom ait même respecté de proposer des solutions d’écran efficaces comme le lui demandait le préfet dans son rendu de médiation le 2 avril 2007 (soit il y a déjà 6 mois). C’est aussi sa responsabilité.
    C’est cela l’essentiel ! Et l’ACN sera une nouvelle fois à côté des locataires, des riverains et des parents qui tentent par tous les moyens de se faire entendre (pétitions signées par plus de 500 Nogentais, rassemblements devant la mairie, réunions, etc…).
    Dans l’attente de vous lire, aussi, officiellement. Vos réponses seront bien évidemment publiées sur le site.

  10. Impossible de sortir du petit jeu politicien. Martin a totalement asphyxie nogent. On lui dit quelque chose, il sort les flingues. Son mode de discussion, c est le bulldozer. Remarque, question engins de chantier, il sait chez qui les trouver.

    Ce qui me frappe le plus, c est que martin n essaye meme plus de faire semblant. Il se trimbale avec un lance flammes a la main comme seul argument et une betonniere sur le dos comme seul projet. Et il s imagine qu on va le prendre pour le gentil Mickey Mouse.

    Hé, Jacques, les Nogentais ne sont pas des bisounours. La pression que tonton Bouygues te colle, on la voit. Et que tu y succombe sans resistance, on le voit aussi…

  11. Je souhaite apporter deux précisions :
    1. Ma question concernait le recours fait par Monsieur Martin, Maire, devant la Cour de Cassation et non le Conseil d’Etat.
    L’argumentation était la suivante : Si la « charte » est adoptée, elle est, bien entendu opposable à ses signataires, c’st à dire à la commune de Nogent. Que va-t-il se passer si la Cour de Cassation « casse » l’arrêt hostile
    à la Mairie? Une chose toute simple : c’est le premier arrêté municipal qui devient exécutoire! Or, il était favorable aux riverains. Nous auront donc une charte allant dans un sens et un arrêté allant dans l’autre!
    2. Madame Lahmer est, depuis les tous débuts de SA première mandature, une précieuses alliée de Monsieur Martin.
    Monsieur Martin me poursuit en correctionnelle pour diffamation et injures. Le même Monsieur Martin, une fois élu en 2001 s’empresse de retirer l’action en diffamation introduite par Estelle Debaecker contre la même Madame lahmer. Pour services rendus entre les deux tours de l’élection municipale, en 2001. rappelons, en effet, que Madame Lahmer avait honoré de sa présence le mmeeting de Monsieur Martin entre ces desux tours et y avait été follement acclamée!
    (Précision: il n’y a qu’un seul « h » à mon nom. Vous êtes bien entendu pardonné.)

  12. Et bien, il y a du sport sur le site de l’ACN !!

    Petit rappel: le site de l’ACN n’a pas vocation à rejouer « Règlement de comptes à O.K. Corral ». Malheureusement, j’ai un peu l’impression qu’à Nogent, certains se promènent avec bottes à éperons et revolvers à la ceinture. C’est un peu triste, mais c’est comme ça.

    Je rappelle donc ici que nous ne censurons pas les commentaires sauf s’ils sont contraires à notre charte.

    Nous partons du principe que:
    – les internautes sont des gens raisonnables et responsables et qu’ils se comportent sur ce site comme ils se comporteraient dans un lieu public.
    – les commentaires ne reflètent que les idées de leurs auteurs, pas celles de l’ACN ni celles des administrateurs de l’ACN (sauf quand ce sont eux les auteurs des commentaires, naturellement). Et nous sommes certains que les nogentais comprennent ça très bien.
    – les lecteurs répondront d’eux-mêmes sur le site s’ils le souhaitent.

    Par ailleurs, le point 1 du commentaire ci-dessus évoque un recours « devant la Cour de Cassation et non le Conseil d’Etat ». Si vous parlez bien du recours visant à annuler la décision de première instance invalidant l’annulation d’autorisation de travaux pour l’installation des antennes près du groupe scolaire Val de Beauté, il s’agit bien d’un recours devant le Conseil d’Etat. La décision de première instance était celle du Tribunal Administratif de Melun.

    Pour votre information, le maire ne nous a pas tenu informé des suites données à ce recours auquel nous avions pourtant demandé à participer. Mais, nous allons lui demander des nouvelles, très officiellement.

    Pour mémoire, voir notamment ceci et ceci.

    On notera, à titre rigolatoire, cette citation d’un courrier de notre maire en septembre 2006: « Je peux néanmoins vous assurer de ma détermination à faire respecter, dans cette affaire comme dans les autres, l’ensemble des articles de la « Charte de bonne conduite » et, si nécessaire, en prenant une autre initiative réglementaire que j’étudie actuellement. »

    Il l’a tellement défendue qu’elle en est morte… Et on attend toujours l’initiative réglementaire en question.

  13. Je me souviens que la Commune de Nogent sur Marne a été condamnée à 3.000 euros d’amende pour cette affaire. J’avais compris, et le maire l’a d’ailleurs évoqué en séance, que le différent portait sur des aspects commerciaux qui ont conduit Bouyghes et consorts à attaquer devant un tribunal de droit commun (judiciaire ou de commerce). Puis en cour d’appel et enfin, affaire pendante, devant la Cour de Cassation. A défaut des informations que le maire ne nous donne pas, j’ai très bien pu commettre une erreur … Je vous prie de bien vouloir m’en excuser.
    Je suis vraiment désolé de la polémique avec Madame Lahmer … Lors d’une récente séance de Conseil municipal, elle a soutenu qu’elle était fondatrice comme moi de la crêche parentale des « Petits Canotiers » alors qu’elle n’y a adhéré qu’un an après sa création … De tels mensonges dont le but est de déstabiliser l’adversaire que je suis à ses yeux me mettent dans un état de colère légitime vis à vis d’elle.

Laisser un commentaire