L’AdN au Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4/A86

Le Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4/A86 a tenu sa première assemblée générale le 12 octobre.

L’Association des Nogentais est membre de ce comité dont l’action avait permis de faire entendre une position commune des associations et des élus lors de la concertation de 2006-2007 sur l’aménagement du tronc commun. Lors de cette AG, le Comité m’a notamment fait l’honneur de m’élire à sa vice-présidence, en compagnie de Michel Riousset (ASEP), et Robert Gélinet (Groupement de riverains du Quartier du Tremblay).

Rappelons que l’enjeu est de taille pour les Nogentais puisqu’il s’agit notamment de transformer en réalité le résultat de la concertation, c’est-à-dire d’éviter l’élargissement du tronc commun et d’obtenir son aménagement en vue de la réduction des nuisances sonores et pollutions de toutes natures (eaux pluviales, pollution lumineuses, etc.).

Nombreux sont les Nogentais concernés par l’action du Comité. Précisons que le maire de Nogent présidait le Conseil municipal le même jour à la même heure et était donc excusé.

Ci-dessous, le communiqué du Comité à la suite de son AG.

COMITÉ DE DÉFENSE DE L’ENVIRONNEMENT
DU TRONC COMMUN A4/A86

COMMUNIQUÉ de PRESSE

Le Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4 – A86, dont l’activité a été relancée en septembre 2009, a tenu sa première Assemblée Générale dans sa nouvelle organisation le 12 octobre dans les locaux de l’ANAS, sur le quai de Polangis à Joinville-le-Pont.

Les maires de Nogent-sur-Marne et de Champigny-sur-Marne s’étaient fait excuser.

Le Comité regroupe désormais des associations de défense de l’environnement des communes riveraines.

Aux côtés de l’ASEP (l’Association pour la sauvegarde de l’environnement de Polangis), co-fondatrice du comité, sept associations ont rejoint le comité en septembre :

Le Comité s’est donné un Bureau dans lequel on trouve trois vice-présidents, les responsables de trois grandes associations de chacune des communes représentées : Michel Riousset (Asep), Robert Gélinet (Groupement de riverains du Quartier du Tremblay) et Laurent Bernat (Association des Nogentais).

Pierre Aubry, ancien Député-Maire et ex-Conseiller Général du Val de Marne, a été, à l’unanimité, reconduit en tant que Président du Comité.

Guy Gibout, ancien Maire de Joinville-le-Pont, a été désigné comme Président honoraire.

Le Bureau comprend également Isabelle Rebeix (Joinville Rive Droite), Benoit Willot (conseiller municipal de Joinville-le-Pont) et Dominique Fossat (riverain).

Toutes les associations sont représentées au conseil d’administration qui comprend, outre les membres du bureau, Pierre-Yves Miroux (Comité de l’île Fanac), Anne Meunier (Joinville écologie), Serge Delahaye (ASA), Sabine Pastré (Joinvillage) ainsi que William Geib (conseil municipal de Nogent sur Marne), Daniel Besson (Asep) et Marie Riou (Polangeoise).

Le Comité s’est fixé comme priorité la mise en oeuvre des aménagements environnementaux prévus dans les résultats de la concertation publique organisée en 2006. Il a décidé d’interpeller à ce sujet le Préfet du Val-de-Marne, M. Michel Camux.

Par ailleurs, les membres du Comité s’inquiètent des projets mis à l’étude par l’Actep (Association des collectivités territoriales de l’est parisien).

L’Actep a en effet lancé une étude visant à construire des entreprises le long de l’autoroute A4, qui serait transformée en « voie rapide urbaine ». Le Comité informera le Président et Délégué général de l’Actep, Dominique Adenot (Maire de Champigny) et Jean-Pierre Spilbauer (Maire de Bry-sur-Marne), de ses préoccupations.

Enfin, le Comité s’adressera au Président du Conseil Général, Christian Favier, lors de sa venue à Joinville-le-Pont les 15 et 16 décembre 2009.

One thought on “L’AdN au Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4/A86

Laisser un commentaire