Le Parisien: “les antennes seront installées quand même”

Le quotidien Le Parisien (Val de Marne), dans son édition du 6 octobre 2005, s’est fait l’écho du communiqué de presse de Bouygues Telecom annonçant l’intention de l’opérateur d’installer les antennes fin octobre.

La teneur des propos de l’opérateur montre bien qu’il n’est pas disposé pour le moment à tenir compte de l’avis des riverains et qu’il n’a jamais envisagé de modifier l’emplacement des antennes. Comme le dit dans cet article le Président de l’ACN, Marc Arazi : "On nous dit: les antennes seront là que ça vous plaise ou non. Encore une fois, et contrairement à ce que dit Bouygues Telecom, cette réalisation est non conforme à la charte de bonne conduite (pdf, 394 Ko) signée à la mairie qui impose de trouver un site acceptable par tous en cas de désaccord avec les riverains".

Par ailleurs, l’ACN a fait parvenir au journal Le Parisien un communiqué destiné à rectifier les 3 points suivants:

  • L’AHCN a changé de nom en avril dernier et s’appelle désormais ACN, Association du Coteau de Nogent sur Marne.
  • L’ACN (ex-AHCN) n’a jamais appelé à bloquer l’installation de la station. Au contraire, le Conseil de l’ACN, à l’unanimité, a décidé à l’époque de ne pas appeler à une action sur place. Curieusement, un courrier de Bouygues Telecom procède également à cette confusion. Nous tenons donc à rappeler clairement et fermement que l’ACN n’a jamais lancé d’appel à bloquer physiquement l’installation des antennes et privilégie le dialogue et la concertation (encore faut-il que l’opérateur joue le jeu de cette concertation).
  • L’article évoque le "jusqu’au boutisme de l’AHCN" [sic]. Est-ce l’ACN qui viole la charte de bonne conduite ? Est-ce l’ACN qui méprise l’avis des habitants du coteau et des parents du groupe scolaire ? Est-ce l’ACN qui demande une autorisation de grutage au maire de Nogent sur Marne pour sécuriser le toît de l’immeuble et qui en profite pour y installer du matériel ? Visiblement, l’opérateur semble transférer à l’ACN un de ses attribut psychologique, dans le plus pur style freudien.

Laisser un commentaire