Grand succès de notre rassemblement devant la mairie

Le principe de précaution n'est pas un paillassonPlus d’une centaine de personnes se sont réunies le samedi 7 octobre 2006 devant la mairie de Nogent sur Marne, à l’appel de l’ACN, de la FCPE et de l’association nationale PRIARTEM, pour exiger le déplacement des antennes installées par Bouygues Telecom au coeur du groupe scolaire Val de Beauté, à quelques mètres du Gymnase Christian Marty et de l’école maternelle Val de Beauté (au 92 rue François Rolland). Photos.

Dans la bonne humeur, les nogentais ont  rappelé au maire de Nogent sur Marne, Jacques J.-P. Martin, ses engagements en tant qu’auteur et signataire de la charte de bonne conduite et lui ont demandé de mettre fin à une situation dangeureuse et qui n’a que trop duré.

Les sifflets et les paroles de la chanson "Frère Jacques", entonnée en choeur par la foule sous ses fenêtres, auront peut-être aidé notre maire à comprendre que les nogentais s’interrogent sur ses hésitations et les interprètent comme une forme de complaisance vis-à-vis d’un opérateur qui bafoue sans vergogne les principes élémentaires de concertation depuis plus de deux ans. Nous verrons bien.

De nombreux représentants d’associations amies étaient présents: FCPE, PRIARTEM (avec sa présidente Jeanine Le Calvez), le collectif "Antennes2geyter" de Saint-Denis, Santé Environnement Vieux Saint Maur qui après trois d’un combat acharné a réussi à faire déplacer des antennes dans un cimetière, les collectifs et associations de Bonneuil, de Champigny, de Bry sur Marne, de Vincennes, etc. Des soutiens nous ont également été envoyés de la part de l’association Clichy Environnement, de Montluçon et même de Haute Savoie. Qu’ils en soient sincèrement remerciés. A charge de revanche.

Le principe de précaution n'est pas un paillassonDepuis 2 ans, Bouygues Telecom tente d’installer ses antennes par la force. Lundi dernier, dans une ultime provocation, les antennes ont été montées, malgré les nombreux appels au dialogue lancés de toutes parts (associations, bien sûr, mais aussi préfet, députée, etc.). Installées à la hussarde, les antennes sont maintenant sur la terrasse.

Cet opérateur qui ne veut rien entendre s’est, semble-t-il, appuyé sur une certaine passivité de la part de la mairie qui s’est refusée, malgré nos demandes depuis deux ans, à prendre un arrêté établissant des zones protégées près des bâtiments sensibles.

Le message est clair : Bouygues Telecom a fait la démonstration de l’inutilité des chartes locales. Nogent sur Marne est la démonstration par l’absurde que seule une loi peut faire cesser l’anarchie en matière d’implantations d’antennes-relais.

Dans l’hypothèse où Bouygues Telecom s’imaginerait que nous allons nous lasser et finalement… laisser tomber, il se trompe lourdement. Le succès du rassemblement de samedi, préparé en seulement 3 jours, est pour nous un formidable encouragement.

Les Nogentais sont pleins de ressources. Si vous jouez d’un instrument de musique (cuivres, percussions, accordéon, trombone, trompette, sax, tuba), si vous avez des talents particuliers susceptibles de nous aider à mieux faire passer notre message, contactez-nous.

Si c’est de la publicité que veut Bouygues Telecom, il va en avoir !


3 pensées sur “Grand succès de notre rassemblement devant la mairie”

  1. Bonjour,

    Pas de remerciements… nous faisons, je crois, tout ce que nous pouvons; les uns et les autres: avec nos facultés et nos moyens respectifs… c’est aussi, ainsi, que les combats
    seront gagnés.
    Celui qui l’est actuellement, effectivement, nécessite Force, Détermination et Courage… nous en avons tous… nous avons Tout en ce domaine et ce TOUT NE PEUT QUE GAGNER !
    J’ai peu de temps, à cette heure de sommeil pour moi… mais enfin, ce samedi… nous détermine encore et encore ; où étaient les ” Verts ” ?
    Amitiés à toutes et à tous…

  2. Qualifier “d’une certaine passivité” l’attitude de notre maire dans cette affaire est un euphémisme délicieux !
    Mr JP Martin ne nous a même pas entendus semble-t’il.
    En plus d’une fanfare joyeuse et bruyante, je propose une collecte pour lui offrir un sonotonne.
    Je ne joue d’aucun instrument, mais je suis prête à faire la majorette en début de défilé…
    N’hésitez pas à me faire signe, je n’ai qu’une parole, moi.

  3. Ce rassemblement est plus qu’encourageant, il est stimulant pour nous à Nogent et ne peut que l’être pour les associations des autres villes qui se mobilisent contre l’installation anarchique des antennes relais.
    Pour ce qui est des projets musicaux et pour accompagner les musiciens… une grande chorale de plus de 100 personnes a fait ses preuves samedi dernier avec un tour de chants déjà impressionnant d’imagination et de motivation. A chacun de venir la renforcer au prochain rendez-vous !

Laisser un commentaire