Antennes: le maire et Bouygues Telecom d’accord pour ne rien faire

Face au refus de Bouygues Telecom d’appliquer la Charte de bonne conduite de Nogent sur Marne et de prendre en compte l’opinion des parents, riverains et associations, face à l’absence de volonté du maire de régler ce dossier en prenant des mesures significatives pour contrainte l’opérateur, nous lançons une nouvelle pétition. Puisqu’une première pétition n’a pas été suffisante en 2004, peut-être qu’une seconde, beaucoup plus grande, permettra au maire de Nogent de comprendre qu’on ne peut pas mépriser l’avis des nogentais.

Affiche Principe de précaution antennes relaisLe préfet du Val de Marne nous a fait parvenir le compte-rendu (page 1 et page 2) de la réunion qu’il a présidée le 22 février dernier en préfecture.
 
Priartem, association nationale pour la réglementation des implantations d’antennes-relais, à l’origine de la demande au préfet, est en train de préparer une réponse, tout comme l’ACN. A ce stade, voici ce que l’on peut d’ores et déjà retenir:

  • Bouygues Telecom n’a fait aucune proposition. Fidèle à lui-même, l’opérateur continue d’ignorer l’article 5 de la charte de bonne conduite qu’il a pourtant signé, n’apporte pas la démonstration de la nécessité des antennes à cet endroit, n’apporte aucune preuve d’avoir véritablement recherché un site alternatif, ne communique pas d’information techniques sur le dossier. Aucun effort donc aucun résultat.
  • Le maire, en boycottant la réunion, a pris la responsabilité de mettre en péril le pourtant fragile processus de  concertation. Plutôt que de prendre la défense de sa charte de bonne conduite, il la dénonce et l’après-midi même de la réunion en préfecture, à huis clos, sans les associations, il rencontre les opérateurs. La transparence n’étant pas au menu, nous ne connaîtrons donc pas le détail de ces discussions.
S’agissant des antennes près du groupe scolaire Val de Beauté, notre conviction est que si rien n’est entrepris dans les prochains jours, Bouygues Telecom va tenter de terminer son installation au 92 rue François Rolland en grutant sa seconde antenne (dans une fausse cheminée) et mettre le tout en service.
 
En ce qui concerne les antennes proches des écoles Paul Bert et Guy Môquet, rien n’a été évoqué quand à leur possible déplacement que nous réclamons depuis longtemps. Malgré la décision de la CADA, l’intégralité du rapport des mesures ne nous a toujours pas été communiqué par la mairie.
 
Avec le soutien des locataires, des riverains, des parents d’élèves et de l’association Priartem, l’ACN va lancer une pétition sur l’ensemble de la ville pour demander le respect de la charte de bonne conduite signée en 2002 que seul le maire peut faire appliquer.

Un document d’information et des affiches seront à votre disposition. La pétition peut être signée sur le site ou bien téléchargée, signée par vous, vos voisins et vos amis, et renvoyée à l’ACN.

 

2 pensées sur “Antennes: le maire et Bouygues Telecom d’accord pour ne rien faire”

  1. grande nouvelle : le mairie organise 3 jours sur le developpement durable du 30 mars au 1er avril…

    La date du 1er avril n’est sans doute pas un hasard, elle démontre tout le bien que pense notre élu de ce genre de considérations qui fachent les bouygues et autres lobbies industriels.

    Bref, 3 jours pour des voeux pieux bien généraux mais surtout pas un mot sur les antennes ….

  2. Ne répondons pas au questionnaire: “Mobiliser les Nogentais pour notre planète” (A retourner à l’association Bien vivre à Nogent, parrainer par le Maire). C’est du pipo, pour faire croire que le Maire se préoccupe d’environnement: pas une seule piste cyclable à Nogent, une rue “semi-piétonne” ( la Grande rue en centre ville) qui n’est pas plus pietonne que n’importe quelle rue, une régulation de vitesse que la police municipale ne fait pas respecter, etc.

Laisser un commentaire