Réunion Marie Curie: riverains et associations fortement mobilisés.

C’est dans une salle comble que près de 150 Nogentais ont assisté,mercredi 4 avril 2007, à la présentation faite par l’équipe municipale et par l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs) des propositions de dépollution du site de l’ancienne école Marie Curie.
 
Avec une volonté  de rassurer, Monsieur Moretti, adjoint au maire,  a assuré à l’assistance que toutes les mesures ont été étudiées par le comité de pilotage du projet pour garantir la santé  des riverains.
Le maire a ajouté que l‘IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) contrôlerait la bonne exécution des travaux de décontamination qui dureront quatorze mois.
 
Très vite, les riverains précédemment sensibilisés par l’historique de la fermeture de l’école ont posé la question:"qui va contrôler les organismes de contrôle?". Ceux-ci ayant laissé un souvenir plus que mitigé.
 
L’ACN a proposé que les associations soient associées à une commission ad hoc et que celles-ci puissent se faire assister par une association spécialisée et indépendante. La proposition est restée sans réponse.
 
Ensuite le débat a porté  sur le périmètre de la dépollution . Doit-elle être étendue au delà de l’ancienne école? Il semble toutefois qu’il y ait un consensus en faveur de la dépollution du site et pour régler définitivement ce problème qui nuit à l’image de la ville depuis trop longtemps.
 
Par contre il existe encore de nombreuses divergences concernant les choix urbanistiques associés. Tout le monde est opposé au 18 mètres de hauteur des bâtiments, proposés par la mairie dans le projet de modifications du POS.  Certains riverains accepteraient un R+3, là où l’ACN a rappelé son souhait du maintien du caractère pavillonnaire de ce quartier et des 9, 50 mètres au faîtage . D’autres riverains proposent d’y installer les services techniques de la ville et la présidente d’une association sportive, la construction d’un gymnase.
 
 
Au vu des divergences importantes exprimées et qui lient les choix en matiére d’ urbanisme aux contingences budgétaires du coût des travaux, estimés à 7 millions d’euro, le maire a proposé une réunion de travail incluant les différents intervenants (associations, représentants de riverains, président du conseil syndical, représentant des commerçants,…). Nous y sommes favorables et regrettons que l’on n’ait pas commencé par là.
 
La réunion,débutée à 19H30, s’est prolongée jusqu’à 23H30 et s’est terminée sur la promesse du maire de ne pas entériner les modifications du POS en conseil municipal avant d’avoir trouver un accord.
 

2 pensées sur “Réunion Marie Curie: riverains et associations fortement mobilisés.”

  1. Bonjour. Bon article sur la question de la dépollution du site Marie Curie. Un bémol tout de même: il ne faut pas donner dans la paranoia (“qui va contrôler les organismes de contrôle?”). Il faut un minimum de confiance dans la démocratie. L’IPSN ne joue pas, n’a jamais joué avec le danger AVÉRÉ des radiations ionisantes, il y a trop de risque.
    Quant à “se faire assister par une association spécialisée et indépendante”, la question est: spécialisée en quoi? et surtout indépendante de qui? Quand on sait que deux lobbies s’affrontent, les pro et les anti nucléaires, il est difficile de trouver une vraie objectivité en la matière.

  2. Merci Bernard pour ce commentaire.
    J’ai relaté avec cette formule le ressenti « d’une perte de confiance » de certains riverains ou ancien parents d’élèves face aux informations scientifiques de l’époque. Chat échaudé craint l’eau froide.
    Concernant le lobby nucléaire, il me semble que là n’est pas le problème. Il n’est pas question dans cette problématique de dépollution de définir les choix en matière d’énergie. L’ACN a demandé à la fois a être associé au processus de consultation et d’information et de pouvoir se faire assister par une association compétente dans le domaine de la décontamination et indépendante des organismes officielles. Pour moi la transparence est intimement liée au processus démocratique. Il doit être fini le temps où il y a les gens qui savent et qui décident et les autres. Nous avons tous pu voir les conséquences de ce type d’approche dans des scandales de santé publique récents.

Laisser un commentaire