19 octobre : grand débat public à Nogent sur Marne sur les antennes relais près des écoles

Suite à la décision unilatérale de Bouygues Telecom d’installer les antennes relais sans avoir trouvé un accord avec les riverains et les parents et donc ne respectant pas la charte de bonne conduite, l’ACN a décidé d’organiser un grand débat avec, en invitant , l’opérateur, des associations, le maire de Nogent sur Marne ainsi que Marie-Anne Montchamp, la députée de la circonscription.  Thème du débat:

Doit-on installer des antennes-relais près des écoles ?

Mercredi 19 octobre 2005 – 20h30 (Entrée libre)
Salle de l’aumonerie, 17, rue Baÿn de Perreuse – Nogent sur Marne

Ont été invités:

Parmi les thèmes au programme:

  • Face à des “incertitudes scientifiques”, faut-il éloigner les antennes des sites sensibles (écoles, crèches, hopitaux, etc.) ?
  • Les chartes locales sont-elles encore utiles ou bien une loi est-elle nécessaire?
  • Quels sont au plan local les moyens des élus ?
  • Le cas de Nogent sur Marne : un véritable dialogue entre tous les acteurs est-il possible ?

Faites-le savoir à vos amis, voisins, etc. Ce sujet est important, il nous concerne tous. Venez participer à ce débat et donner votre avis. Copiez l’adresse de cette page et envoyez-la par email à vos relations.

PS: nous venons d’apprendre (le 13 octobre à 17h) que  le maire de Nogent sur Marne qui avait  bien voulu accepter de mettre une salle à notre disposition n’est plus en mesure de le faire (copie du mail). Nous en saurons plus demain, donc.

2 pensées sur “19 octobre : grand débat public à Nogent sur Marne sur les antennes relais près des écoles”

  1. Les maires ont la responsabilité face ? leurs administrés, me semble-t-il, de faire respecter le Guide des bonnes pratiques par les opérateurs.
    Celui-ci précise la remise d’un dossier d’information, par les opérateurs et en préalable ? toute installation. C’est un document public et consultable par la population. Les maires doivent tenir eux-mêmes, ou faire tenir par les opérateurs, une réunion d’information de la population. Il doit créer un commission de concertation et la faire vivre.
    Le mot ” concertation ” est bien présent dans la guide…

  2. Ce que je trouve drôle c’est que la plupart des opposants aux antennes relais ne sont pas contre le portable : ils en ont un et même ceux qui sont contre les antennes près des écoles en donnent volontiers ? leurs enfants. Histoire d’être “rassurés”… Le hic c’est que sans antennes relais le portable ne fonctionne pas. Alors on fait quoi ??
    En fait les opposants aux antennes relais ne sont pas contre les antennes relais non plus…
    Ils sont juste contre les antennes relais près de chez eux…
    Ca s’appelle le phénomène NIMBY : not in my backyard, traduisez : pas dans mon jardin… Mais chez les autres, ça oui….

Laisser un commentaire