Le maire fâché avec la transparence

Dans un courrier recommandé adressé à l’ACN, le maire vient de refuser de nous communiquer l’ensemble du rapport concernant les mesures de champs électromagnétiques réalisées par l’APAVE dans les écoles Paul Bert et Guy Moquet.
Pourtant, le maire s’est vu signifié de façon particulièrement claire l’obligation de nous transmettre l’intégralité du rapport par la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA).
Non content de nous refuser la communication du document, le maire a écrit le 6 mars 2007 au président de la CADA pour lui expliquer la façon dont il doit interpréter la loi du 17 Juillet 1978. En gros, il explique que l’article 4 de la loi prévoit  l’accès aux documents par consultation gratuite sur place, ce que le maire nous avait proposé. Malheureusement, l’article 4 en question précise :

L’accès aux documents administratifs s’exerce, au choix du demandeur et dans la limite des possibilités techniques de l’administration :

a) Par consultation gratuite sur place, sauf si la préservation du document ne le permet pas ;

b) Sous réserve que la reproduction ne nuise pas à la conservation du document, par la délivrance d’une copie sur un support identique à celui utilisé par l’administration ou compatible avec celui-ci et aux frais du demandeur, sans que ces frais puissent excéder le coût de cette reproduction, dans des conditions prévues par décret ;

c) Par courrier électronique et sans frais lorsque le document est disponible sous forme électronique.

"Au choix du demandeur". Or le demandeur, c’est l’ACN. Et l’ACN demande transmission du rapport intégral au maire. Pas l’accès dans les locaux de la mairie. Il nous avait bien semblé que le président de la CADA connaissait quand même son métier et en particulier la loi qui a créé son institution…

Pourquoi refusons-nous d’aller le consulter sur place ?

Simplement parce nous souhaitons rendre ce document public en le mettant sur notre site afin que chacun puisse se faire son idée. Et c’est bien ce que nous ne pourrions pas faire en allant simplement le consulter sur place.

Pourquoi le maire ne veut-il pas nous transmettre ce document ?

Le maire écrit au président de la CADA qu’"il n’a jamais été question de diffusion publique pour ce document".  Malheureusement, le principe même de la transparence, c’est que tous les documents administratifs sont publics à l’exception de ceux qui répondent à certains critères listés dans l’article 6 de la loi (par exemple, les documents ayant trait à la sûreté de l’Etat ou pouvant porter atteinte à la vie privée d’une personne privée, etc.).

Ce n’est pas le maire qui décide ce que les citoyens ont le droit de voir ou de ne pas voir. Un document public, même s’il ne plaît pas au maire, reste un document public (la vie est mal faite…).

Nous allons donc écrire à M. Martin ainsi qu’au Président de la CADA et au Préfet afin que cet avis favorable soit appliqué.

Et, nous mettrons le rapport en ligne sur notre site….ce que le maire, et peut-être Bouygues Telecom, ne souhaitent vraisemblablement pas.

Après avoir boycotté la médiation préfectorale pour mieux discuter à huis clos avec les opérateurs, après que Bouygues Telecom ait révélé que tous les dossiers d’antennes avaient été étudiés et validés par la mairie (sans les associations), cette attitude de la municipalité ne risque pas de restaurer la confiance des nogentais quant aux enjeux de santé publique liés aux ondes de téléphonie mobile.

11 pensées sur “Le maire fâché avec la transparence”

  1. Le maire fâché avec la transparence.
    Le maire fâché avec ses administrés.
    Et bientôt, les électeurs fâchés avec leur (ancien…) maire !…

  2. c’est éffarant …

    quelle conception le Maire a t il de la démocratie pour refuser

    1/ de dire la verité aux nogentais
    2/ d’appliquer la Loi.
    3/ de défendre ses administrés contre Bouygues.

  3. D’après le Petit Robert : “ILS ONT LE DON DE ME CRISPER”

    Crispation. nom féminin. (1743; de crisper). 1° Mouvement de contraction qui diminue la surface d’un objet et la plisse, la ride. 2° Médical. Contraction involontaire, brusque et courte des muscles. Voir convulsion, frisson, spasme, tétanos. 3° Courant. Mouvement d’agacement, d’impatience, d’irritation. Antinomie : Détente, apaisement.

    Crisper. verbe transitif. (1650) du latin crispare : “friser, rider”. 1° Contracter en ridant la surface. Voir Crispation, Convulser, Rider.Le froid, crispe la peau, le feu crispe le parchemin. 2° Contracter ses muscles. Angoisse, douleur qui crispe le visage. Se refermer, s’agripper convulsivement (mains). “sa main se crispa convulsivement sur la mantille blanche dont elle avait voilé voilé ses cheveux” (le rapport) Roger Martin du Gard. 3° Figuré et Familier. Causer une vive impatience. Voir Agacer, impatienter, irriter. “Il a le don de me crisper”

  4. Na! Na! Na!
    Le “c’est comme ça” de JP Martin laisse rêveur. Il semble que le pouvoir lui monte de plus en plus à la tête, ou peut être est il en pleine régression? Il agit comme un enfant devant un adulte qui rétorque “Na!” quand on lui demande par exemple pourquoi il touche son caca. Le “c’est comme ça” cela veut dire “je vous emmerde, Na!”, celà veut dire “vous êtes à ma merci”, celà veut dire “je n’ai pas de comptes à vous rendre”.
    La leçon est claire: c’est chacun pour soi, triste constatation lorsqu’il s’agit d’un maire et d’une ville! Paradoxe pitoyable dans lequel nous enferme jour après jour un peu plus M. Martin. “Tu ne dis pas ce que je souhaite que tu dises, alors je te donne pas les sous, Na!” C’est le Na! de notre Napoléon de pacotille municipal, JP-Na!-Martin, maire encore un peu mais pour combien de jours de Nogent sur Na!

  5. la démocratie n’est pas l’apanage du maire et de son
    mode de fonctionnement en réunion de quartier
    pour l’ancienne école MARIE CURIE,
    M. le maire nous a aussi donné un exemple de sa non
    démocratie avec le discours sic.”c’est moi qui décide”
    mais ce qu’il oublie c’est qu’au final ce sont les nogen-
    tais qui décide par le vote…

  6. Dans son commentaire (numéro 2) Jean-Pierre s’étonne de ce que le maire refuse de “défendre ses administrés contre Bouygues”. Le Maire le peut-il? est-il aussi indépendant de Bouygues que cela? Voyons la boucle de connexion: J.J-P.Martin -> espère l’investiture de Nicolas Sarkozy ->dont le parrain de ses enfants est Martin Bouygues -> qui est patron de Bouygues Telecom -> qui installe des Antennes relais à Nogent -> auxquelles J.J-P. Martin n’ose donc pas s’opposer, de peur de perdre la confiance de …..N.Sarkozy.
    Un peu comme dans l’Italie de Berlusconi.

  7. Mesdames, Messieurs,

    Je suis au regret de constater que votre association qui avait jusqu’à présent, grâce à ses fondateurs, travaillé de la façon la plus objective et argumentée possible à la résolution des problèmes, principalement d’urbanisme, vient de choisir l’affrontement et la désinformation avec la Ville et son Maire.

    La démocratie participative, c’est avant tout pour les personnes de bonne foi, moralement honnêtes et responsables, un débat contradictoire dans lequel la position de l’autre est respectée. Les publications récentes de votre association démontrent une volonté de combattre alors qu’il était possible au service de l’intérêt général de débattre. L’ACN vient, par la volonté de son Président et du bureau, de se placer délibéremment sur le terrain de la politique politicienne ou la critique systématique n’est accompagnée d’aucune proposition constructive et crédible.

    Le Maire vous demande de respecter sa liberté de penser autrement que vous. Je suis disposé et je l’ai prouvé, à écouter des conseils, voire à comprendre des critiques, mais je ne supporte pas que l’on me donne des leçons en mettant en cause ma personne.

    Je suis donc aujourd’hui, obligé de constater que l’ACN est devenue une association politique au service des ambitions de son président.

    Je la traiterais donc comme telle à l’avenir en espérant malgré tout que des hommes et des femmes de bonne volonté ramèneront à plus de bon sens, leurs dirigeants.

    Il est permis d’en rêver !

  8. Non, Monsieur Martin, nous ne faisons pas de politique, nous essayons simplement de défendre les intérêts des Nogentais qui voient leur ville se détériorer depuis 50 ans! Nous nous rassemblons après avoir fait la constatation triste que vous vous défilez ou pire que vous n’ êtes pas capable de faire en sorte que le développement de nogent , que l’implantation des antennes, que vos choix d’urbanisation soient harmonieux et respectueux des chartes et des principes de précaution élémentaires. Ce que vous savez faire: verbaliser les nogentais. Ce que vous n’avez pas: une vision, une conception de la ville. Vos refus de concertation font peur, car derrière, on perçoit de l’incompétence ou de la malhonnèteté, une dissimulation en tous cas. C’est vous qui ne faites que de la politique au sens le plus banal du terme. Les gens, eux, essayent de comprendre ce que vous faites, votre lenteur, votre incapacité à gérer le problème des antennesimplantées au dessus d’un groupe scolaire!!! D’autres maires auraient fait en sorte qu’on n’en arrive jamais à cette impasse. On croit rêver quand vous accusez les gens d’être de parti pris! Pour vous, l’écologie c’est de mettre des palmiers dans la Grand Rue! Pour nous, les habitants, le problème n’est pas là. Mais peut être n’êtes vous pas capable de vous rendre compte de cela? Nous, les nogentais, nous payons grassement une police municipale pour qu’elle nous verbalise à tour de bras. Au lieu de trouver des solutions pour que les gens utilisent moins leur voiture, vous préférez ne rien faire et encaisser, laisser le RER inaccessible aux handicapés, aux poussettes. Pour vous l’habitant modèle, il paye, se tait et se promène une antenne sur la tête au milieu des palmiers vérolés… Et si par malheur il demande une subvention, ça ne vous plait pas, apparemment. Je pense que vous devriez vous poser des questions au lieu de vous réfugier derrière un écran paranoïaque.

  9. Monsieur Martin,

    Je vais hélas devoir décrire les problèmes de la ville d’une manière peu réjouissante pour qu’on puisse voir hélas la réalité de la politique nogentaise menée depuis 1980!

    Comment expliquez- vous qu’il y ait environ 60 candélabres défectueux, c’est à dire selon ma définition dans un état critique, voire dangereux au risque qu’il y ait des dégâts matériels et corporels? Alors qu’il y en a 0 au Perreux et 0 à Bry sur Marne?

    Les rues où je vois qu’il faudrait changer les candélabres en priorité n’ont jamais subies une seule petite réfection pour rattraper le retard!
    Moi, je veux bien entendre qu’on ne peut pas tout refaire du jour au lendemain, je l’admet totalement. Mais quand j’entends les Services Techniques me dire qu’il n’y a pas à s’alerter et qu’aucun candélabre depuis longtemps n’est jamais tombé, là ça me dérange!

    Des expertises ont été faites justement sur l’état du mobilier urbain de la ville, mais j’ai plutôt l’impression que ces documents ne sont qu’une serpillère dans un seau d’eau bien noire, puisque je sens qu’on ne semble pas en tenir compte et qu’on improvise à chaque fois pour faire des travaux de voirie!

    Avez-vous demandé et/ou (au minimum) informé les nogentais que vous avez changé les lampes de la ville soit disant pour la sécurité? Non, rien de cela sans même vouloir écouter mes conseils quand je vous dis que vos lampes de 250 Watts de la ville ne sont pas adaptées pour l’éclairage de voirie! Et qui coûtent plus chères!

    Je n’ai jamais entendu les nogentais dire que l’éclairage de la ville était insécurisant! Et les Services Techniques me disent qu’il n’y a rien besoin de faire puisque comme les gens disent rien, c’est qu’ils sont donc satisfait de l’éclairage! Parce qu’ils n’étaient pas satisfaits avant? Ils ne se sont jamais plaints des problèmes d’éclairage, j’ai plutôt l’impression que vous inventez des problèmes pour justifiez vos actions! Mais quand je viens apporter mon avis sur le travail fait, ni les Services Techniques, ni vous ne voulez recevoir mes remarques sur les modalités et choix pris pour réaliser ces travaux!

    Je vous signale qu’en 1980, on n’a pas arrêté depuis de nous vanter les nouveaux produits d’éclairage en parlant de la sécurité! J’aimerais bien qu’on explique pourquoi si soit disant on est de + en + en sécurité, la délinquance augmente depuis 20 ans? Donc, vos arguments ne sont pas fondés! Cela ressemble plutôt à ceux des industriels qui veulent vendre leur produits…le + sage serait qu’on arrête de jouer au jeu des industriels et qu’on revienne à la démocratie impartiale!

    Je pense que les forces de l’Ordre est un outil + adapté pour régler certains problèmes de la sécurité au passage…

    Je ne vous demande pas qu’on revienne en arrière, mais qu’on rediscute sur cette décision prise en 2002, mais encore une fois, vous manifestez le refus de m’entendre! Si vous pensez que je n’ai rien à faire dans le débat démocratique, qu’on vienne me le dire…directement!

    Si c’est cela que vous appelez la démocratie participative, c’est votre définition, mais pas la mienne, ni celle d’une grande partie des nogentais! Vous êtes libre de refuser les consultations pour des projets qui vont changer profondément la structure de la ville, mais à mon avis + vous vous opposerez, + ça risque de cogner fort au fil du temps!

    Si vous pensez que la ville avancera le plus vite en regardant les petits oiseaux et les mouches voler ou la pluie tomber, et entendre des moteurs qui ronflent et des coups de klaxon à longueur de journée, c’est votre point de vue et nous le respectons!

    Vous nous dites que vous voulez mettre encore plus d’espaces verts, il faut vraiment être naïf pour sortir des informations plus ou moins inexactes!

    Qu’avez-vous fait de l’espace vert rue Paul Doumer? Vous l’avez dimniué de son tiers! Le petit coin près de l’ancienne Poste? Vous l’avez supprimé! Les bordure herbeuses Grande rue devant la mairie? Vous les avez supprimées sans rien remettre! Juste du bitume rouge pour rendre cet espace répulsif! Globalement, vous avez plus supprimé des espaces verts que vous en avez ajoutés!

    Je vais m’arrêter là, ce sera largement suffisant pour résumer, l’état de la ville qui se dégrade et la conception de la démocratie participative selon certains élus…!

    En clair, écoutez ce que les nogentais aimeraient vous dire pour que la ville avance dans le bon sens…

    A.N.

  10. Je vois que la vie à Nogent n’est pas plus simple qu’à Puteaux-La Défense(92)…nous aussi nous avons des problèmes avec Madame Ceccaldi qui n’en fait qu’à sa tête eta un train de vie de sénateur!
    Nous avons aussi des antennes, à proximité d’écoles et de crèches et à vous voir vous batailler sans résultats vraiment probants, on se dit que se lancer dans la bataille aussi de notre côté ça ne va pas être facile non plus…
    voici des liens instructifs si vous ne les connaissez pas
    http://www.monputeaux.com/

    http://www.humanite.presse.fr/journal/2002-04-09/2002-04-09-31948
    http://www.next-up.org/pages/nouvellesdumonde61invs.php
    http://www.teslabel.be/valladolid.htm
    bonne chance à vous!

  11. Sophie, merci pour votre commentaire. Nous suivons attentivement aussi les mobilisations qui se déroulent partout en France. Vous trouvez que “nous bataillons sans résultats vraiment probants”. Toutefois depuis trois ans ces antennes-relais ne sont toujours pas installées. De plus et c’est me semble t’il le plus important, nous avons par notre action, sensibiliser les riverains, les parents et aussi les utilisateurs de portables. Et c’est celà qui compte si l’on veut voir rapidement la législation évoluée.
    Alors je ne peux que vous incitez à ne pas baisser les bras, même si ce n’est pas facile.

Laisser un commentaire